11 janvier 1999

Le 7 novembre

Quatre mois et demi après son départ de la côte, le 7 novembre, Pierre arriva à Katmandou, principal établissement des mangeurs de figues, et chef-lieu du Nigéria... Au couchant étaient des plaines brûlées par le soleil; une atmosphère épaisse et mouvante les faisait ressembler à une mer jaune, parsemée d'îles, et zébrée par la ligne noire des jungles. Le transit de la plaine craquelée devenait alors excessivement pénible pour les caravanes, et les animaux sauvages qui ne supportant pas la soif, tels que les éléphants et les buffles,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 janvier 1999

Les adorateurs de mouches

Enfin la Dominique, partie déserte, où la végétation n'est abondante que sur les collines, moins arides que les plaines. Chacun d'ailleurs s'effrayait du voyage, et se sentait moins disposé que jamais à en affronter les périls. Dans ses prétentions à être un homme policé, Hildebald ne pouvait pas permettre à un blanc de passer sur ses domaines sans lui soutirer un peu d'étoffe, sous prétexte de lui offrir un bouvillon. Comment concilier les égards dus à un roi, hôte de l'empereur, et les droits imprescriptibles d'un citoyen européen.... [Lire la suite]
22 décembre 1998

Préparation du voyage

Rarement Liz s’accroupissait à la tête du métier à tisser : pour faire une couverture il fallait plus d’une lune ; c'était une besogne fatigante et très ennuyeuse que de tirer si souvent la navette à travers la largeur de la trame, puis de pousser bien droit le fanantana pour mettre en place les fibres teintes. Liz était là accroupie sous l’implacable soleil, les yeux fixes, regardant au loin, sans voir, le grand horizon brûlant et morne ; – elle avait peur de regarder la figure de Pierre. Le capitaine, ne se dissimulant pas les... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 décembre 1998

Amours de Germaine

Jacques débarqua vers la mauvaise saison ; et peu de temps après son arrivée il y mourut des fièvres pestilentielles qui y règnent pendant six mois de l'année... En ce matin de juillet, la chaleur n’était pas excessive, mais humide et molle, après les ondées de la nuit. Le brouillard humide, tombait comme au mois d’octobre, et les rares voyageurs s’enveloppaient de manteaux, avant de monter en automobile... Pierre absorbait à tort et à travers toutes les médecines données par les docteurs européens ; mais pour les autres Lepontien, il... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 décembre 1998

La caravane

La capitale du pays, qui était une province et non pas une ville, ainsi qu'on l'avait cru d'abord, était le bourg de Sancerre. Le public avait répondu à un excès de louanges par une incrédulité. Dans les villes de garnison, la majeure partie des habitants se compose de soldats et de leurs familles — Sarald fit à Pierre l'honneur de lui questionner le programme du jour... Un instrument très simple, et réservé aux femmes, remplit dans cet ensemble un rôle important : c'est seulement une gourde allongée, ouverte à l’une de ses... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 décembre 1998

Les Agésinates

Suivant les Agésinates, ce territoire était l'un des plus difficiles à franchir, en raison des caprices d’Adalhart, son roi. L'humidité imprègne, oxyde, corrode tout, depuis le papier jusqu’au métal; le bois pourrit, le fer se ronge, les habits se trempent, la poudre se délite, le cuir devient gélatineux et le carton se liquéfie. Pierre aurait pu, comme tant d’autres écrivains avant lui renoncer et abandonner car il faut lutter contre les joncs, les roseaux, auxquels se joint une variété de fougère que nous n'avions pas encore vueTout... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,