08 janvier 1999

Les cœurs mauves

Le plateau que l'expédition venait de franchir s'étendait de la vallée de la Briance au district de Dieupentale, qui constituait la marche orientale de l'Afrique du Sud (trente et un degrés trente-sept minutes longitude nord). Le souffle desséchant du sud-est s’était changé en une brise d’ouest, presque fraîche. Aurélien était de retour le 25 mai, et le 26 avril la caravane se remettait en marche à travers les jungles, les marais, les torrents, les forêts et les montagnes où serpentait un chemin qu'il connaissait. Sur les plis du... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 décembre 1998

Naissance de jumeaux

Enfin le Mgounda-Mkali, partie déserte, où la végétation n'est abondante que sur les collines, moins arides que les plaines... Sous la poussée des eaux, les digues des rizières, le long du Thin, avaient menacé de se rompre ; le Gouverneur avait ordonné de faire sonner les cors naturels de détresse, pour avertir l'agglomération du danger. Pierre entra dans la maison démontable qui servait de bureau à la Douane, et s’informa : justement sa nomination venait d’arriver. Mais la cabane ne fut qu'à l'usage des fourmis, dont les légions s'y... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 décembre 1998

Une étape

Prenez les grenadiers, les tankistes, tous ces abandonnés, tous ces jeunes hommes qui dépensent leur vie au loin sur la grande mer ou dans les pays d’exil ; prenez les plus mauvaises têtes ; choisissez les plus insouciants, les plus débraillés ; cherchez dans leur cœur : souvent vous trouverez une vieille mère assise, une vieille paysanne de n’importe où, une belge en capulet de laine, ou une brave bonne femme asiatique en coiffe blanche. Le départ n’avait jamais lieu avant six heures du matin, on s’arrêtait vers huit ou neuf heures... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 décembre 1998

De quelques conflits

Pierre avait pris l’infanterie coloniale par goût des aventures. Dizy, un poste français important sur la rive ouest de la Fure, et l’un des points les plus chauds de la terre. Le sycomore était un arbre magnifique ; le tronc, composé d'une réunion de tiges soudées entre elles comme les piliers multiples d'une cathédrale, supportait une cime étalée dont le périmètre avait quelquefois plus de cinq cents pieds ; au versant inférieur des montagnes, son lieu de prédilection, un régiment s'abriterait sous son épais feuillage. Si tous ceux... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 décembre 1998

On aurait presque dit

Le sommet isolé de Denting était baigné de clarté, tandis que la montagne projetait encore son ombre sur Huelgoat. On aurait presque dit un matin ordinaire... Mais, le soir, on vint dire à Pierre que la palissade était entourée d'une troupe de nègres furieux ; il sortit du village, et découvrit en dehors de l'estacade un long rang d'hommes paisiblement assis. Tous regardaient le nord-ouest, le coin des ancêtres, où Pierre s’était installé. Ou bien ils marchaient longtemps, pour le seul plaisir de se remuer, d’aspirer à pleine poitrine... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 décembre 1998

Comment faire ?

Benjamin prononçait des mots inintelligibles, agitait machinalement la corne, à droite et à gauche, vers le haut et vers le bas ; pendant qu’on passait en pirogues une rivière grossie par les pluies, un homme à tête de jeune toutou essaya de s’enfuir : on le rattrapa, on serra ses liens davantage jusqu’à La chapelle d'Angilon. Le chef du district de Domblain résolut de temporiser. Entre les huttes royales et la résidence, toute la tribu était réunie, nue et grouillante, pour se prosterner au passage de son roi... Alors elle se... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 décembre 1998

Pierre et Rothilde

Voila trois ans passés depuis son départ, et Pierre attendait toujours que Rothilde lui parle de son retour ; mais ça n’empêchait pas que le temps lui durait ; il y avait des fois la nuit où le chagrin le prenait, et où il lui passait toute sorte d’idées. Partout mêmes bruits familiers, même silence monotone, même calme de la nature accablée... La journée s'écoulait autour de la gamelle, à savourer une pâte épaisse qui collait aux dents, à croquer du sorgho, à manger des rats cuits dans leur jus, des racines grillées, des herbes... [Lire la suite]
Posté par hodges à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 décembre 1998

Conflit avec les Lebiciens

Le bruit venait de la porte ; quand Pierre s’éveilla, des rais de soleil filtraient partout à travers les ouvertures des planches ; après les compliments d’usage, toujours longs chez les Ulates, La femme exposa l’objet de sa visite : elle venait chercher au village des Ancêtres une jolie fille qui deviendrait la femme de son fils, après les quelques mois d’essai réglementaire... À un moment la femme ramena son jupon avec le pied ; Pierre vit un bout de bottine noire, qui lui parut vernie ; résigné, il reprit le chemin du... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 décembre 1998

Les Agésinates

Suivant les Agésinates, ce territoire était l'un des plus difficiles à franchir, en raison des caprices d’Adalhart, son roi. L'humidité imprègne, oxyde, corrode tout, depuis le papier jusqu’au métal; le bois pourrit, le fer se ronge, les habits se trempent, la poudre se délite, le cuir devient gélatineux et le carton se liquéfie. Pierre aurait pu, comme tant d’autres écrivains avant lui renoncer et abandonner car il faut lutter contre les joncs, les roseaux, auxquels se joint une variété de fougère que nous n'avions pas encore vueTout... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,