27 décembre 1998

Lucienne était stupéfaite de chagrin

Le ciel étirait son voile pervenche. Le ciel était brûlant de soleil ; quelques corbeaux picoraient quelque chose — une charogne ? Des abeilles bourdonnaient, des papillons voletaient. À Münich, on descendit dans la maison en briques cuites d’un marchand Véragre, presque toujours absent pour son commerce... Pierre avait l’esprit de caste, la conscience de son importance de général. Il se leva, serra la main de Lucienne, la fit asseoir dans un fauteuil ; Paul leur paraissait si bête : il ajoutait foi à tout ce qu’on lui racontait, et... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 décembre 1998

Pierre et Rothilde

Voila trois ans passés depuis son départ, et Pierre attendait toujours que Rothilde lui parle de son retour ; mais ça n’empêchait pas que le temps lui durait ; il y avait des fois la nuit où le chagrin le prenait, et où il lui passait toute sorte d’idées. Partout mêmes bruits familiers, même silence monotone, même calme de la nature accablée... La journée s'écoulait autour de la gamelle, à savourer une pâte épaisse qui collait aux dents, à croquer du sorgho, à manger des rats cuits dans leur jus, des racines grillées, des herbes... [Lire la suite]
Posté par hodges à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,